Stage Master M2 : Evaluation de l’Approche Protéomique En Sciences Forensiques

SERVICES en co-tutorat :
PJGN/IRCGN/DCPC/Département Environnement Incendies Explosifs
Laboratoire SMBP (Spectrométrie de Masse Biologique et Protéomique), LPC CNRS-UMR8249.
2 LIEUX :
IRCGN - Caserne LANGE - 5 boulevard de l’Hautil - 95001 CERGY PONTOISE
et
SMBP - ESPCI Paris - 10 rue Vauquelin - 75005 PARIS
DESCRIPTIF DU LABORATOIRE :
L’IRCGN (institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale) est un institut de sciences forensiques, englobant sur un même site toutes les technologies et sciences concernant la recherche de la vérité scientifique au procès pénal. Le département Environnement-Incendies-Explosifs est composé de quatre unités d’expertise distinctes : Incendies, Explosifs, Analyse Chimique Environnement et Produits de Marquage Codés. Ces quatre unités réalisent des actes techniques dans le domaine de la criminalistique grâce à un plateau technique pluridisciplinaires dédié à l’analyse des composés chimiques organiques et inorganiques. La spectrométrie de masse des petites molécules est la technique centrale du laboratoire avec la perspective d’étendre le champ des analyses à la spectrométrie de masse des macromolécules. Dans cette perspective, l’IRCGN a établi un partenariat avec l’unité SMBP dont le cœur de métier est l’analyse de macromolécules biologiques et plus spécifiquement l’étude des protéines. Le laboratoire SMBP de l’ESPCI dispose d’une plate-forme analytique spécialisée en protéomique, qui est labellisée au niveau national avec un équipement de pointe en spectrométrie de masse à très haute résolution et nanochromatographie.
DIPLÔME REQUIS :
Ingénieur ou Master I en Chimie Analytique
DIPLÔME PRÉPARÉ :
Master II en Chimie analytique (ou équivalent ou équivalent cycle ingénieur)
DESCRIPTIF DE L’OFFRE :
L’IRCGN réalise des travaux de recherche et développement afin de garantir sa progression dans les différentes branches de la criminalistique. Les enjeux et défis actuels de la criminalistique sont multiples mais partagent des points communs : gain de spécificité des méthodes, gain de sensibilité des méthodes, réduction des coûts et des temps d’analyse. Parmi les projets, l’IRCGN poursuit parallèlement plusieurs études sur l’identification des fluides corporels humains dans les traces retrouvées sur les scènes d’infraction et/ou sur les victimes et auteurs. Dans le cadre du présent projet, le candidat sera chargé d’explorer le potentiel porté par une approche protéomique pour identifier formellement les fluides corporels humains. L’étude comprendra les étapes suivantes : optimisation des protocoles d’extraction/purification des protéines (stratégie "bottom-up"), développement et optimisation d’une méthode ciblée en LC-HRMS, Analyse et traitement de données d’une cohorte d’échantillons.
DESCRIPTIF DU PROFIL RECHERCHÉ :
Le candidat devra être titulaire d’un Master I de Chimie analytique (ou équivalent cycle ingénieur) et posséder une première expérience (stage) en qualité de technicien de laboratoire. Une expérience pratique en LC/MS serait appréciée tout comme un socle de connaissances théoriques en biochimie/biologie (licence ou modules d’enseignement).
DEMANDE d’INFORMATION OU CANDIDATURE (CV+Lettre de motivation+relevés de notes+recommandation) :
IRCGN : deie.dcpc.ircgn(at)gendarmerie.interieur.gouv.fr
ESPCI : joelle.vinh(at)espci.fr, www.smbp.espci.fr

Haut de page



À lire aussi...

Projet doctoral Septembre 2021

Doctorat PSL (ED388, spécialité Chimie analytique, protéomique) Etude du redoxome et des modifications post-traductionnelles associées : application (...) 

> Lire la suite...